Mineure perdue.

    Partagez

    Mineure perdue.

    Message  petitchatgris le Sam 11 Mai - 16:51

    Bonsoir.
    Bon, je ne sais par où commencer. J'ai 16 ans. J'ai eu une enfance assez "difficile"-apparemment d'après certain, le terme peut être débattue-jusqu'ici élève modèle, première en maths en 3ème dans un assez bon lycée parisien, des facilités en général... Bon je vais essayer de résumer pour ne pas vous assommer avec une infini pavé.
    Mes parents m'ont envoyé dans un lycée qui ne me convenait pas. Je séchais souvent. Je n'arrivais à communiquer qu'avec peu de gens, et encore, et sans envie. Je me sentais seule. Isolée. Et puis j'ai redoublé. J'ai fait des efforts pour m'en sortir, mais je fais régulièrement des rechutes. Je pense très fréquemment à en finir. Il n'y a que l'idée que ma sœur risque de devenir le souffre-douleur de mes monstres de parents, et puis certains amis... Qui me contraint à rester en vie. Je broie du noir sans arrêt... Je me sens lasse, je n'ai plus goût à rien. Je fais des crises de boulimie (je crois que c'est ça.) Je dors trop en ce moment. Je fais des rêves affreux, déconcertants. J'ai laissé passé deux semaines de vacances sans rien pouvoir faire. J'ai vue une psychologue l'année dernière, et une psychiatre actuellement. J'ai essayé d'en parler avec mon médecin aussi... Personne ne me croit quand j'essaie d'employer le terme "dépression" ! Tout les adultes de mon entourage mettent cette souffrance au compte de la "crise d'adolescence", je ne le supporte plus ! Je me déteste ! Je n'arrive à expliquer mon mal-être à personne...
    Je vous en prie, aidez-moi...

    Chte comprend...

    Message  forever_alone_level4000 le Mer 18 Sep - 11:56

    Ouais, j'ai vécue (vis) la meme chose.
    Mais moi, quand j'en ais parlee a mes parents, ils m'ont juste pas crue.
    Pour m'en sortir, j'ai créée une sorte de personnage. Une fille drole, attachante, qui a tout vécue et qui n'attend plus rien de la vie.
    Sauf que cette fille la est vide car j'ai apprise a ne pas faire confiance aux autres, a n'avoir que des contacts superficiels avec eux. Car a chaques fois que j'ai étée proche de quelqun, la personne m'a trahie ou bien blessee.
    Toute sa, c'est un mesonge.
    Contrairement a toi, je veux m'en sortir pour moi meme. Pour que les gens qui m'on plus ou moins affectee ne s'en rendent pas compte. Car si ils voyaient a quel point ils m'on fait du mal, c'est comme si ils gagnaient non?
    Pense a toi. Pense a toutes les choses que tu peux faire.
    Je suis aussi candidate au suicide. J'ai essayée a trois reprises et a chaques fois, je me demande le pourquoi du comment t'es toujours la...
    Si tu veut t'en sortir, reste focus sur les choses que t'aime. Sans mes p'titrs oeurs et le théatre, je serais sans doute six pieds sous terre, eh ce, depuis 3 ans ou moins.
    c'est pas parcequon est des ados quon souffre ''moins'' ou que c'est ''passagé''..
    ...je comptait pas écrire autant mais ton histoire ressemble beaucoup a la mienne (sauf que je ne dort juste PAS dans mes épisodes de dépression eh que j'arrete net de manger) et je voulais pas que tu pense que t'es le seul ado déprimé en quete d'aide...
    'tout cas, bonne chance pis si tu veux parler, shoote. c'est mieux sa que de rester seul...

      La date/heure actuelle est Jeu 17 Aoû - 13:29