ou est le fond ?

    Partagez

    loli

    Messages : 1

    ou est le fond ?

    Message  loli le Mar 1 Oct - 7:46

    Jamais en 26 ans je n'aurais cru qu'un jour je viendrais parler sur un forum et pourtant voici qu'aujourd'hui je n'entrevois que cette solution.
    Je ne sais pas trop par quoi commencer et s'il est vraiment utile de raconter sa vie ou son parcours mais quoi qu'il en soit aujourd'hui je n'en peux plus de ma vie.
    Je ne songe pas au suicide , non, il serais trop bête de rester la enfermer entre deux monde a payer ce geste, mais je sais que le jour de ma mort sera l'un des plus beau jour de ma vie et que je serais parfaitement heureuse ou je serais a ce moment la. Pour l'instant j'ai une vie a mener et le problème est la , je n'y parviens plus.
    Je sens que je creuse vers le fond depuis quelques temps déjà mais étant de nature a ne pas baisser les bras , je m'efforce de rester debout contre vents et marrées. Mais cette rentrée est une catastrophe. Ou sont mes ressources? Pour un peu cibler les choses , il faut que je dise que je suis danseuse professionnelle. Ma vie c'est le dépassement de soi et se requestionner pour encore se dépasser... pour aller toujours plus loin... dans le corps, dans l'esprit... ma vie professionnelle c'est ça. Ma vie personnelle je l'est construite dans ces repères que sont la danse. Mais la danse parfois ne suffit pas a toutes les constructions de l'être. Dans ma vie perso rien n'a vraiment aidé. Que ça soit de l'enfance à aujourd’hui, je me suis toujours sentie tellement seule, différente et rejetée. Je tente de passer le diplôme de Professeur de danse. C'est une école en deux ans... mon problème les autres. Sauf que la danse c'est aussi les autres. Je suis quelqu'un de très réservé, avec du caractère mais hyper émotive, une réflexion et une observation peut être trop aiguisée et en même temps si peu de confiance en moi et n'est pas ce caractère joviale, excentrique, déluré de certains danseurs qui se mettent systématiquement en avant ou qui le sont par le système parce qu'il y a un "feeling" vous comprenez. Pourquoi personne n'a de " feeling avec moi"? Pourquoi dans cette formation ou je débarquais (il y a un an) pleine d'ambition en me disant que cette fois ci, allez , j'irais vers les autres quand même et qu'au final parce que j'ai déjà fait cette formation (il y a 2 ans sans pouvoir passer le diplôme), j'ai cherché a m'impliquer quand même et a participer pour ne pas m'y ennuyer, on m'a reproché d'exposer un savoir. J' été blessé deux mois et demi alité, aucune nouvelle de personne et quand je suis revenue personne qui m'adresse la parole ou qui , quand il faut se mettent en groupe me laissent seule. Voila c'était l'année dernière mais ça a été comme ça à l'école, au collège, au lycée, en formation supérieur EAT et ensuite ces fameuses année a essayer de passer ce Diplôme d'état au prix de mon épuisement mentale, physique, à aller vers l'autre parce que j'y suis contrainte, a prendre un mur , a ne pas comprendre pourquoi on en veut pas sympathiser avec moi, m'inclure dans un groupe, échanger , discuter .... Et cette année c'est la dernière année , celle qui doit être diplômante , j'ai sacrifié tellement pour ça... qu'aujourd'hui je ne peux pas baisser les bras mais que les même histoire recommence... m'usent j'ai une tête qui ne revient pas mais personne au fond n'a chercher a me rencontrer , me connaitre... je suis juste la et las et seule ... je ne sais plus comment tenir... je viens de sortir de cours , je ne sais plus ou j'en suis... le plaisir de danser vit en moi mais ne sort plus... je souffre de l'hypocrisie des gens, de ce manque de réflexion sur la danse , de cet amas de futur prof qui vont sortir de ce DE et qui n'ont pour la plupart rien compris a la danse contemporaine ... je veux juste pouvoir me sentir écouter et pas juger ou critiquer a chaque mot qui sort de mon corps ou de ma bouge ! Oui je ne fait pas que danser , je réfléchis la danse aussi et ça dérange... mais n'est pas aussi le but d''un futur enseignant? La danse valorise sur scène mais en dehors c'est un éternel combat et je n'est pas d'amis pour vivre ça... Mon copain ne comprends pas vraiment non plus pourquoi les gens agissent comme ça. J e sais en soit j'ai de l'amour dans ma vie mais tout reposer sur une seule personne c'est tout de même lourd non? Il m'aide mais ce n'est pas juste pour lui qu'il doive endurer ma chute vers le noir... j'ai tellement peur de l'embarquer avec moi et je m'en veux pour ça... Pour ce que je vis je pense que suis trop franche et la vérité dans un monde de mensonges et bien ça dérange! Aujourd’hui, je ne sais plus comment allez vers les autres sans passer quinze mille couche de pommade parce qu'il veuillent entendre que ce qu'ils ont envie d'entendre ...
    Bref aujourd'hui, j 'ai besoin de rencontres comme une urgence de rencontrer la vie et plus la mort dans la solitude. Il faut que j'arrive au bout de cette formation mais je ne sais pas comment? Comment faire pour ignorer l'ignorance? Comment faire pour oublier que personne n'échange un mot avec moi de ces longues journées... ou simplement par intérêt ... Je cherche a comprendre aussi pourquoi ? Pourquoi on m'ignore , m'évite? La facilité serait de partir mais je tente de m'accrocher mais chaque jour devient de plus en plus douloureux... et je m’effondre un peu plus... Je suis a fleur de peau et tout s’amplifie... je veux juste ce diplôme et danser , tenter de composer avec les autres qui ne veulent pas de moi... juste pouvoir être fier d'arriver au bout... mais je suis perdu et je ne sais plus comment tenir... Pouvez vous m'apportez un peu d'aide?
    « Partir, c’est mourir un peu, mais rester, c'est crever doucement. » de Gilles Veber

    Re: ou est le fond ?

    Message  Fineraziel le Sam 11 Oct - 14:49

    Je ne te connais pas et je ne veux pas te juger... Mais je crois que ta vision du monde est erronée. Un bon travailleur social (CLSC) t'aiderait à recadrer la réalité (restructuration cognitive)... Par exemple, si quelqu'un assis à côté de toi en classe ne te parle pas et t'évite du regard, ce n'est pas nécessairement parce qu'il ne t'aime pas ou te trouve inintéressante! Au contraire, peut-être qu'il a honte de lui-même, croit que tu le jugerais négativement, ou il a simplement l'esprit occupé à réfléchir à ce qu'il mangera pour diner! Razz

    Bref, on ne peut pas deviner ce qui se passe dans la tête des autres. Alors faire des scénarios hypothétiques négatifs, c'est inutile et ça te mine le moral pour rien! :/

    Je ne suis pas psy, mais j'espère que je t'ai donné une bonne piste de réflexion. Bonne continuité! Wink
    avatar
    Laurent
    Admin

    Masculin Messages : 74
    Localisation : Montréal, Qc

    Re: ou est le fond ?

    Message  Laurent le Sam 11 Oct - 18:12

    Bonjour loli et bienvenue sur le forum,

    Je suis désolé que tu aies l'impression de creuser vers le fond et que tu ne te sentes pas écoutée.

    J'irais dans le même sens que Fineraziel par rapport à l'idée d'aller consulter un professionnel.
    Tu dis que tu t'es «toujours sentie tellement seule, différente et rejetée». Cela semble impliquer des blessures très profondes qui datent de l'enfance. Un psychologue pourrait aider à amorcer un processus de guérison.

    Contenu sponsorisé

    Re: ou est le fond ?

    Message  Contenu sponsorisé


      La date/heure actuelle est Jeu 17 Aoû - 13:31